Branchement va et vient : Découvrez tous nos conseils pour les branchements

Le branchement va et vient est consiste en l’utilisation de 2 interrupteurs pour une même lampe. Un peu plus complexe que le branchement simple allumage, il est en plus câblé à l’aide de fil « navette » qui relie les deux va et vient. Le câblage est différent du simple allumage, mais d’un point de vue matériel électrique, les deux branchements sont un seul et même mécanisme.

 

Qu’est ce qu’un branchement va et vient ?

Un branchement va-et-vient est un circuit électrique qui permet d’éteindre ou d’allumer une lampe à partir de deux interrupteurs.

En d’autres termes, il permet d’allumer et éteindre un luminaire à partir de chacun des interrupteurs, indépendamment de l’état de l’autre interrupteur.

Le branchement d’un interrupteur à double sens vous permet de bénéficier d’un système d’éclairage très pratique. Le principe est simple, c’est le même circuit électrique qui, relié à deux ou plusieurs interrupteurs, sert à commander un point lumineux. Il peut s’agir de :

L’éclairage principal d’une pièce (spots, plafonnier, suspension, applique, etc.).
Une prise, ou deux au maximum, sur laquelle on branche un lampadaire ou une lampe, par exemple.

 

Comment fonctionne un branchement va et vient ?

Le branchement va et vient fonctionne en 4 grandes étapes :

  • Étape 1 : le circuit va-et-vient est en position initiale. L’interrupteur n°1 est positionné vers le bas, et l’interrupteur n°2 est positionné vers le haut. Le courant ne peut pas passer dans le système et donc l’ampoule ne peut pas s’allumer ;
  • Étape 2 : la personne actionne l’interrupteur n°1. L’électricité peut alors passer dans le circuit en prenant la branche du haut dans la section se trouvant entre les deux interrupteurs, et l’ampoule s’allume ;
  • Étape 3 : la personne actionne maintenant l’interrupteur n°2. Le courant ne peut plus passer dans la branche du haut entre les deux interrupteurs, et par conséquent l’ampoule s’éteint. Actionner une nouvelle fois l’interrupteur n°2 nous ramènerait à l’étape 2 ;
  • Étape 4 : si l’interrupteur n°1 est actionnée, le courant électrique passe dans la section du bas du circuit électrique, et l’ampoule s’allume de nouveau.

 

Comment câbler un interrupteur va et vient ?

La préparation à l’installation

Pour installer un interrupteur va et vient, il est indispensable de visualiser un schéma électrique pour ne pas faire d’erreur et risquer le court-circuit. Seul le fil de phase est concerné par le circuit va-et-vient : le neutre et le fil de terre raccordent l’éclairage au tableau électrique.

Le premier interrupteur va-et-vient est alors branché à la phase, le second à l’éclairage. En outre, deux autres fils doivent relier les deux interrupteurs : ils sont de couleur orange et sont appelés « fils navettes ».

Avant de passer à l’installation, il faudra bien évidemment veiller à couper l’alimentation générale au disjoncteur.

 

Les étapes du branchement

  • Étape 1 : Repérer le positionnement des fils nécessaires au branchement : la phase et les fils navettes ;
  • Étape 2 : Se munir du nouvel interrupteur va-et-vient ;
  • Étape 3 : Connecter les fils aux bornes correspondantes : la phase sur la borne L et les deux fils navettes sur les bornes 1 et 2 ;
  • Étape 4 : Placer le mécanisme dans le boîtier d’encastrement en veillant à ce que les fils ne se coincent pas au cours de la manœuvre ;
  • Étape 5 : Installer la plaque de finition ;
  • Étape 6 : Recommencer l’opération pour le deuxième interrupteur va-et-vient en gardant en tête que ce n’est plus une phase rouge, mais une phase commandée qu’il faut insérer dans la borne L.

 

Comment brancher un va et vient avec 3 fils ?

Photo pinterest

Pour procéder, il faudra se munir du matériel électrique suivant :

  • Niveau ;
  • Tournevis Isolé ;
  • Pince à dénuder ;
  • Fils électriques rigides section 1,5² ;
  • Deux Interrupteurs va-et-vient.

 

Le branchement de l’interrupteur n°1

Pour commencer, il faudra dénuder les fils électriques, sortant du boîtier d’encastrement, sur environ 1,5cm à l’aide de la pince à dénuder. L’interrupteur sera raccordé au fil rouge, correspondant à la Phase et provenant du coffret de répartition, à la borne L de l’interrupteur.

Ensuite, il faudra raccorder les deux navettes au deuxième va-et-vient et placer le mécanisme de l’interrupteur dans la boîte d’encastrement.

 

Le raccordement de l’interrupteur n°2

Sortant de la boîte d’encastrement, vous devriez remarquer deux fils navettes de couleur orange et un fil violet pour le retour lampe. Ce dernier correspond au fil électrique qui relie l’interrupteur à la lampe.

Comme pour le premier circuit électrique, il est nécessaire de dénuder les fils sur environ 1,5cm à l’aide de la pince à dénuder, puis raccorder le retour lampe sur la borne L. Ensuite il faudra raccorder les deux navettes sur les deux retours de l’interrupteur.

Enfin, il faudra fixer le mécanisme de l’interrupteur dans la boîte d’encastrement.

Le niveau va servir à vérifier que les deux appareillages soient bien droits. La dernière étape consiste en la fixation de la plaque de finition et de l’enjoliveur sur chaque interrupteur, et raccorder la lampe au disjoncteur via le fil Neutre, le fil de terre et le fil violet provenant du deuxième va-et-vient à la lampe.

 

Branchement interrupteur va et vient : Quand le brancher ?

Le branchement d’un interrupteur bidirectionnel devient très utile lorsqu’une surface est grande et comporte plusieurs ouvertures (couloirs, portes, etc.). Offrant un gain de temps appréciable, l’interrupteur bidirectionnel évite de devoir traverser la pièce pour éteindre ou allumer le système d’éclairage. Grâce aux différents interrupteurs disponibles, la lumière peut être commandée depuis différents endroits.

 

Les pièces utiles 

La pièce principale est généralement la première chose à laquelle on pense lorsqu’on a besoin de brancher un interrupteur va et vient. Cependant, on peut aussi opter pour ce type de circuit électrique dans :

  • La cuisine
  • Les chambres
  • Les couloirs
  • Le garage
  • La cave

 

Les différents raccords qui existent

Les différents types d’installations

  • Raccordement par saignée : Le raccordement par saignée consiste à réaliser une saignée dans le mur pour relier les deux interrupteurs entre eux. Cette technique est la plus longue et la plus exigeante en termes de travaux. En effet, plus l’écart entre les deux interrupteurs est grand, plus la saignée sera importante.

Une fois l’ouverture réalisée, il faut ensuite place les fils électriques isolés puis refermer la saignée. Enfin, il faut redécorer le mur, avec la peinture, du papier peint ou autre.

  • Le raccordement en surface : Le raccordement en applique permet de raccorder un interrupteur bidirectionnel sans réaliser de gros travaux. Pour cela, on va utiliser des goulottes ou des plinthes creuses qui vont cacher les fils électriques placés directement contre le mur.

 

  • Brancher un interrupteur bidirectionnel sans fil : Pour encore moins de travaux, il suffit de brancher un interrupteur bidirectionnel sans fil. Cette méthode utilise des interrupteurs qui fonctionnent par ondes radio ou par infrarouge, dans le cas d’une installation domestique.

Cependant, même si les interrupteurs communiquent entre eux sans fil, il faut quand même les connecter à la phase pour l’un et au point lumineux pour l’autre.

 

Installation : les précautions à prendre

Qui peut brancher un va-et-vient ?

Un bricoleur averti est capable de raccorder un interrupteur à double sens. Toutefois, pour des raisons de sécurité, il est préférable de faire appel à un professionnel. Ce dernier peut procéder à l’installation en respectant la norme électrique en vigueur.

 

Respecter la norme électrique 

Le respect de la norme est essentiel. Pour raccorder un interrupteur bidirectionnel, il faut notamment s’assurer que :

  • Le point lumineux est équipé d’un socle DCL.
    deux prises maximum sont commandées par l’interrupteur bidirectionnel
  • La phase et le fil de terre sont correctement raccordés au tableau électrique.

Le branchement d’un interrupteur bidirectionnel est conforme à la norme NFC 15-100.

Dans une salle de bain, il doit être placé dans les volumes autorisés, tandis qu’à l’extérieur, des normes de sécurité spécifiques entourent également le branchement à deux voies.

 

La différence avec une connexion standard

L’interrupteur à bouton-poussoir permet un raccordement électrique standard. Les deux fils de l’interrupteur à bouton poussoir sont alors connectés aux bornes dédiées, l’un étant le neutre, l’autre la phase.

Pour connecter un interrupteur à deux voies, la phase doit être reliée au premier interrupteur, tandis que le second est relié au point lumineux. Le fil neutre et le fil de terre restent connectés au tableau électrique. En plus de cela, des navettes, de couleur orange, devront faire la jonction entre les deux interrupteurs du circuit bidirectionnel.

Les fils électriques
Pour raccorder un interrupteur bidirectionnel, il faut faire attention à la couleur des fils électriques. Ceux-ci devront être placés dans les bornes prévues à cet effet, au niveau de la source lumineuse et des interrupteurs.

Ainsi, la phase est généralement rouge, le neutre est bleu, tandis que la terre est verte et jaune. Les fils électriques des navettes sont orange ou marron. Tous les câbles utilisés doivent avoir une section de 1,5 mm.

Sur la plupart des interrupteurs disponibles sur le marché, vous devez connecter le fil de phase à la borne L. Les deux fils de la navette sont à connecter aux bornes 1 et 2 du premier interrupteur. Pour le second, seule la connexion de la phase change. Ce dernier doit ensuite être relié à la source lumineuse.

Calibrage du disjoncteur
Sur le tableau électrique, le disjoncteur utilisé pour alimenter le point lumineux où est raccordé l’interrupteur bidirectionnel doit être d’un calibre minimum de 10A. Ceci est imposé par la norme électrique en vigueur.

 

Découvrez comment câbler un va et vient en vidéo :

 

Facebook
Twitter
LinkedIn