Faux plafond : Découvrez les différents types et leurs avantages pour un rendu chic

 

Comme son nom  l’indique, le faux plafond n’en est pas vraiment un. On peut opter d’en installer un pour des raisons pratiques ou pour des raisons esthétiques. Si vous projetez de construire ou rénover votre une pièce de la maison avec un faux plafond, voici tout ce que vous devez savoir à son propos.

Qu’est-ce qu’un faux plafond ?

Présentation

Le faux plafond, autrefois appelé faux plancher, est un plafond suspendu c’est-à-dire qu’il est posé en dessous du véritable plafond pour des raisons différentes :

  • Pour plus d’esthétique : il peut parfois arriver que le plafond soit détérioré ou endommagé. Le faux plafond va venir masquer l’ancien plafond.
  • Pour son côté pratique. Très courant dans les bureaux, le plafond suspendu abrite souvent le réseau de câbles et fils électriques qui seraient trop encombrants sur le sol ou près des murs. Le faux plafond peut également servir à abrite une isolation ou à réduire la hauteur du plafond dans une pièce.

Catégories

Il existe deux sortes de faux plafonds :

  • Le plafond tendu, qui est une toile textile solide tendue entre les murs ou du PVC, du polyuréthane ou du polyester.
  • Le plafond suspendu inclue une structure de rails pour accueillir les plaques de PVC, de plâtre ou même de céramique et de terre cuite.

Quel est le meilleur type de faux plafond ?

Faux plafond en gypse

Ce type de faux plafond est très esthétique mais il n’est pas aisé de l’installer. En effet, le plafond est recouvert de feuilles de gypse qui pèsent lourd et dont la pose nécessite la main d’œuvre de deux personnes ou d’un élévateur.  La finition ne doit pas être négligée. Le prix, à titre indicatif, du panneau de gypse dépend de son type : le panneau hydrofuge, le panneau flexible et le panneau régulier coutent entre 11,5 € à 13 € et lorsqu’il est résistant au feu, il coute environ 15 €.

 

Faux plafond en plâtre

Pratique à installer et économique, il permet d’accueillir les câbles électriques ou l’isolation dans un espace appelé « plénum ». La finition peut être complétée avec une peinture ou un enduit. La structure qui va le recevoir peut aussi bien être en bois, en métal ou en béton. Avec le prix de la pose par un professionnel, il faut prévoir entre 20 à 30 € le m² plus le tarif horaire de l’artisan qui peut aller jusqu’à 40 € de l’heure.

 

Faux-plafond en bois

Pour un effet naturel, rien ne vaut le bois. Il confère à la pièce une ambiance chaleureuse et confortable. Un faux plafond en bois se décline en plusieurs essences : le pin, le chêne, le sapin… et il permet une bonne isolation, aussi bien acoustique que thermique. On peut ensuite décider d’une finition cirée, lasurée, peinte ou encore vernie. Le prix dépend du matériau : le chêne va valoir entre 40 et 80 € le m², le pin massif entre 15 et 35 € le m² et les bois exotiques, entre 30 et 50 €  le m².

 

Quel est le coût d’un faux plafond ?

De multiples facteurs interviennent dans le calcul du coût d’un faux plafond par mètre carré, notamment :

  • Le design : Plus le design du faux plafond est complexe, plus il est coûteux.
  • La taille : Le prix est faible pour une surface de plafond plus grande, car les matériaux nécessaires peuvent être achetés en gros et au prix de gros.
  • Qualité : Si vous optez pour des matériaux de haute qualité, le prix est plus élevé. Mais comme les matériaux de haute qualité sont durables, le retour sur investissement (ROI) est plus élevé.
  • Disponibilité : Si les matériaux que vous utilisez sont facilement disponibles sur le marché, les coûts de transport et de logistique peuvent être réduits.
  • Coûts supplémentaires : Il s’agit du coût des finitions, des aménagements, de la découpe, de l’éclairage, des accents, etc.

Où installer un faux plafond ?

Dans la cuisine

Le faux plafond dans la cuisine peut aider à masquer des conduits d’aération ou des tuyaux d’évacuation comme celui d’une hotte par exemple.  Mais il va surtout contribuer à la décoration car il pourra permettre d’installer plus d’éclairage dans une pièce en y ajoutant des spots lumineux, il en va de même pour les autres pièces de la maison comme la chambre ou la salle de séjour. Et un grand atout, si on opte pour des plaques résistantes au feu, le faux plafond va ralentir la propagation du feu en cas d’incendie.

 

Dans des locaux professionnels

Ainsi qu’il l’a été expliqué précédemment, qui dit bureaux dit forcément ordinateurs, machines et téléphones fixes. Ces appareils nécessitent de nombreux câbles électriques qui rendraient tout travail impossible s’ils étaient laissés par terre. Le faux plafond permettra de les  ranger  là où ils ne gêneront personne.

 

Les avantages et inconvénients

  • Les plus : il dissimule les imperfections du plafond et c’est un élément de décoration très contemporain. Peu onéreux, il évite les lourds travaux de rénovation.
  • Les moins : il doit être entretenu régulièrement pour durer. Il faut également garder à l’esprit que cacher un problème grave (par exemple des dégâts des eaux  sur le vrai plafond) ne le résoudra pas.
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn