Comment économiser de l’argent cet hiver grâce à la pompe à chaleur ?

Les top astuces

media-economiser-comment-chaleur-argent-pompe

La pompe à chaleur, ou PAC, est un équipement de chauffage à l’instar de la chaudière au fioul ou à gaz. Contrairement à cette dernière, la pompe à chaleur utilise une énergie renouvelable pour fonctionner. En plus de produire l’eau chaude sanitaire, elle fournit la chaleur au radiateur et aux planchers chauffants. Ce dispositif permet donc de réaliser des économies considérables en saison hivernale. Ces économies ne se limitent pas seulement à la facture d’électricité, elles concernent aussi les frais d’installation du dispositif. Concrètement, comment pouvez-vous économiser de l’argent grâce à la pompe à chaleur en hiver ?

Pompe à chaleur : comment ça fonctionne ?

Avant les détails sur le fonctionnement de cet équipement, il faut préciser qu’il existe 2 grandes catégories de pompe à chaleur. Vous retrouverez les PAC aérothermiques et celles géothermiques. Dans la catégorie des pompes à chaleur aérothermiques, il y a également deux modèles différents : le modèle air-air et celui air-eau. Ces modèles sont équipés d’unités extérieures et intérieures.

La PAC air-air capte les calories présentes dans l’air. Elle les fait passer par un fluide frigorigène qui les transformera en de l’air chaud. L’air chaud, à son tour, sera envoyé dans l’habitation à travers des consoles. Ce modèle peut à la fois être utilisé comme chauffage et comme climatisation. Il ne peut cependant pas fournir de l’eau chaude.

Le second modèle (PAC air-eau) fonctionne presque de la même manière, seulement, c’est via l’eau que cette PAC apporte de la chaleur dans l’habitation. La PAC air-eau transforme l’énergie présente dans l’air en chaleur qui sera restituée à travers les radiateurs ou le plancher chauffant. Ce modèle peut vous fournir votre eau chaude sanitaire.

Dans la catégorie des PAC géothermiques, on retrouve les modèles :

  • eau-eau,
  • eau glycolée-eau,
  • sol-sol,
  • sol-eau.

Une pompe à chaleur géothermique utilise deux différents types de captage pour fonctionner : le captage vertical et celui horizontal. Le premier utilise des capteurs qui sont installés profondément dans la terre (30 à 100 m maximum) ou dans une source d’eau, notamment les nappes phréatiques. En ce qui concerne le captage horizontal, les capteurs sont disposés à une profondeur comprise entre 0,6 et 1,2 m dans le sol.

Dans tous les cas, les capteurs prélèvent la chaleur présente dans le sol ou l’eau qui est généralement à une température constante. La chaleur ainsi prélevée est transférée via le fluide caloporteur au système de chauffage central du logement. Ce dernier s’occupera à son tour de produire l’eau chaude et de diffuser la chaleur à travers les radiateurs et le plancher chauffant.

Le prix de l’installation d’une pompe à chaleur

Pour connaître le coût global de l’installation de votre dispositif de chauffage, vous devez prendre en compte le prix d’une pompe à chaleur et les frais liés aux travaux. Le prix d’une PAC dépend notamment du modèle et de sa puissance. Pour les frais d’installation, il faut considérer :

  • la surface à chauffer,
  • les conditions météorologiques,
  • les difficultés présentes sur le chantier,
  • la structure du logement,
  • le nombre d’unités intérieures à installer,
  • le coût de la main-d’œuvre, etc.

Le prix moyen d’installation d’une pompe à chaleur air-air est compris entre 5 000 et 11 000 euros contre 10 000 à 16 000 euros pour un équipement air-eau. Pour une PAC géothermique, la fourchette de prix est de 10 000 à 20 000 euros. Rapprochez-vous d’artisans qualifiés et certifiés pour demander des devis adaptés à votre logement afin d’avoir une idée précise du budget à prévoir.

pompe chaleur hiver énergie

La PAC pour faire des économies d’énergie

La pompe à chaleur est un équipement qui est très peu énergivore. Il se sert surtout d’une source d’énergie gratuite et inépuisable. Il faut aussi noter que la durée de vie d’une PAC va de 15 à 20 ans. C’est donc dire que vous avez largement le temps d’amortir le coût des travaux.

L’installation d’une PAC aérothermique air-air vous permet d’économiser jusqu’à 35 %, voire plus sur la facture d’électricité et d’avoir un retour sur investissement après un maximum de 10 ans. Avec le modèle air-eau, vous pouvez économiser jusqu’à 1000 euros sur vos factures. La plus-value ici est de 6 à 7 ans.

Bien que les PAC géothermiques figurent parmi les plus chères, ce sont elles qui permettent de faire le plus d’économies d’énergie. En moins de 5 ans, vous obtenez un bénéfice et en prime, vos factures sont réduites jusqu’à 70 %.

Pour augmenter l’efficacité de la pompe à chaleur et faire davantage d’économies d’énergie, il est recommandé d’effectuer des travaux d’isolation thermique. Ces derniers réduisent les déperditions thermiques, et par ricochet, vos besoins en chauffage.

Profitez d’aides financières pour installer ce système de chauffage cet hiver

La pompe à chaleur est un équipement de chauffage à la fois performant et écologique. C’est pourquoi il est éligible à de nombreuses primes et aides financières de l’État. Grâce au dispositif des CEE (certificats d’économies d’énergie), notamment avec la Prime Effy, vous pouvez financer votre installation à hauteur de 5 000 euros pour une PAC air-eau, 4 000 euros pour une PAC géothermique et 642 euros pour une PAC air-air.

Avec l’ANAH (Agence nationale de l’habitat), vous bénéficiez à l’aide de MaPrimeRénov d’un montant de 4 000 à 10 000 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur géothermique et de 2 000 à 4 000 euros pour une PAC air-eau. Et si vous souhaitez faire une rénovation globale suivie d’une installation de la PAC géothermique, vous pouvez prétendre à MaPrimeRénov’Sérénité dont la valeur est de 15 000 euros. Ces différentes primes sont bien sûr soumises à certaines conditions.

Vous pouvez également tirer profit de la TVA réduite à 5,5 % (applicable sur devis et facture). Il existe aussi l’éco-prêt à taux zéro. Il est octroyé dans le cadre des travaux de rénovation énergétique. Ce prêt peut atteindre les 15 000 euros et être remboursé sur 20 ans. Il existe par ailleurs des aides des collectivités locales, le crédit d’impôt pour la transition énergétique et bien d’autres encore.

entretien pompe à chaleur chauffage économies

Conseils d’entretien pour économiser sur les frais de réparation

Avec des gestes simples réalisés régulièrement, il est possible de faire des économies sur le coût d’entretien, notamment les frais de réparation. Si vous possédez un équipement aérothermique, vous pouvez de temps en temps nettoyer l’unité extérieure et enlever la poussière présente au niveau des filtres à air.

Pour l’entretien du PAC géothermique, il faut vérifier la pression du module hydraulique qui doit idéalement être compris entre 1 et 1,5 bar. Assurez-vous aussi que la composition du fluide caloporteur est toujours bonne lorsque vous procédez à son remplissage. Faites aussi une vérification régulière du panneau de commande de votre pompe à chaleur. Si cette dernière affiche un message d’erreur, contactez un professionnel dans les plus brefs délais.

Une multitude de conseils en déco, travaux, immobilier, et entretien de la maison pour vous guider au mieux et trouver de l’inspiration

Catégories

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.