Conseils d’installation d’un interrupteur va et vient

Les interrupteurs va-et-vient ou commutateurs se déclinent en deux modèles : simple et double. Ce composant d’un circuit électrique permet de commander indépendamment un ou plusieurs lampes depuis deux points différents. Vous dites que c’est trop de théories ? Passons donc à la pratique pour mieux comprendre comment réaliser ce montage.

 

Comment installer un va-et-vient simple ?

 

Deux interrupteurs, un fil rigide de section 1,5 mm2 et un tournevis d’électricien ainsi qu’une pince à dénuder sont nécessaires pour monter ce circuit électrique. Pour le fil, vous devriez faire attention au code couleur : le violet ou l’orange désigne les navettes alors que le rouge correspond à la phase. Une fois que ces matériels sont réunis, vous devriez couper le courant pour éviter le risque de court-circuit. Pour remplacer un interrupteur, il faut l’ôter puis débrancher les fils électriques. Quant à la création d’un circuit, il faut d’emblée raccorder les câbles d’alimentation de la source aux luminaires et commutateurs. Vous avez le choix d’utiliser soit des gaines encastrées dans les murs, soit des goulottes que vous devriez fixer sur les cloisons. Lorsque vous avez terminé le câblage, et que vous êtes prêt à installer l’interrupteur va et vient, vous devriez :

  • dénuder à l’aide de la pince les fils conducteurs dans la boîte d’encastrement. Cela se réalise sur 1,5 à 2 cm de long ;
  • connecter le fil rouge sur la borne L et l’orange sur les bornes 1 et 2 du premier interrupteur ;
  • remettre le dispositif à l’intérieur de la boîte d’encastrement tout en vous assurant que les câbles ne soient pas coincés. N’oubliez pas de visser ;
  • fermer la plaque de finition ;
  • connecter la phase ou retour lampe qui peut être de couleur orange, violet, ivoire ou marron, sur la borne L du deuxième interrupteur ;
  • accrocher les navettes sur les autres bornes du second commutateur ;
  • enfouir le dispositif dans la boîte d’encastrement et n’oubliez pas la plaque de finition ;
  • rallumer le courant et passer aux tests de fonctionnement.

Le commutateur ne doit être raccordé qu’à la phase et les navettes. En revanche, la terre et le neutre serviront au branchement de la lampe au tableau électrique. De leur côté, il existe d’autres dispositifs qui comprennent un témoin lumineux et une borne N. Cette dernière se connecte au neutre, dont la couleur caractéristique est le bleu.

 

Branchement d’un va-et-vient double

 

Avec deux boutons dont chacun porte un double effectif de bornes, le pilotage peut concerner deux éclairages différents qui peuvent être pilotés séparément. L’avantage de ce modèle réside dans la possibilité d’éviter que de nombreux interrupteurs va et vient se retrouvent les uns après les autres. Pour installer ce type de commutateurs, les étapes suivantes s’avèrent donc incontournables :

  • considérer le premier interrupteur et sur l’une de ses bornes L, vous devez connecter le rouge (phase). Ensuite, un deuxième fil de phase reliée à l’autre borne L permettra de connecter les deux commutateurs ;
  • quant au deuxième interrupteur va-et-vient, vous devriez relier chaque borne L au témoin lumineux, moyennant la phase ;
  • au même titre que les commutateurs simples, il est nécessaire de raccorder les navettes (orange ou violet) aux bornes 1 et 2.

Une multitude de conseils en déco, travaux, immobilier, et entretien de la maison pour vous guider au mieux et trouver de l’inspiration

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.