La sécurisation de votre domicile par la vidéosurveillance

 

La sécurité du domicile et de ses occupants est une priorité pour tous, en particulier durant les grandes vacances, lorsque la plupart des foyers verrouillent la maison pour un séjour à l’étranger. Il en va de même concernant les locau< professionnels ou industriels qui doivent être protégés de jour comme de nuit. Plusieurs mesures de sécurité peuvent être mises en place : blindage de portes, code d’entrée, alarme anti-intrusion, gardiens de sécurité et vidéosurveillance. Également connue sous le nom de télésurveillance, cette protection est très utile pour surveiller l’intérieur et l’extérieur d’une maison lorsqu’on est absent ou quand il fait nuit. 

Le fonctionnement de la vidéosurveillance

 

La vidéosurveillance permet de visualiser en direct ou en différé les abords de la maison ou son intérieur. Cela est possible grâce à la présence de caméras disposées à des endroits stratégiques, qui sont reliées à un centre de contrôle externe ou interne. Il existe plusieurs types de caméras vidéo : filaires, IP, high-tech, avec vision nocturne… Le système de vidéosurveillance sert : 

  • à la surveillance ;
  • à dissuader les individus avec de mauvaises intentions (intrusion, dégradation, vandalisme, etc.) ;
  • à enregistrer les méfaits causés et à éventuellement identifier le coupable.

Pour fonctionner, la vidéosurveillance s’appuie sur les connexions entre différents matériels informatiques ou analogiques. 

 

Les composantes du système de vidéosurveillance

 

La caméra

Cet appareil filme ce qui se passe à l’endroit vers lequel elle est dirigée. Il existe plusieurs types de caméras, les plus anciens étant les modèles analogiques qui sont reliées à un espace de stockage et à un écran ou à un téléviseur. Les caméras dernière génération sont les caméras IP, de véritables merveilles de technologie. Il s’agit de d’appareils connectés sur un réseau informatique et à Internet (via le Wifi ou Ethernet), mais aussi à d’autres périphériques : tablette, smartphone… Les plus perfectionnés d’entre eux offrent une résolution HD ou Ultra Haute Définition, permettant de détailler clairement un visage. 

 

L’enregistreur pour la vidéosurveillance 

L’enregistreur ou camera enregistreur est un appareil indispensable à un système de vidéosurveillance. L’enregistreur est le centre de contrôle de toutes les caméras, mais il sert surtout à enregistrer le contenu filmé par ces dernières. Grâce à l’enregistreur, il est possible de stocker les vidéos pour les visionner plus tard. On distingue deux principaux types d’enregistreur : 

  • l’enregistreur NVD (Network Video Recorder) est connecté aux caméras IP sans fil, il convient parfaitement aux grands espaces. Il est facile à installer, vu qu’il suffit de le connecter à un réseau informatique. Cela constitue également un point faible, car si la connexion est mauvaise, il sera impossible d’accéder aux images à distance ;
  • l’enregistreur DVR (Network Video Recorder) est destiné aux caméras analogiques (caméras filaires) et par conséquent, à la télésurveillance de petite envergure. Cet appareil peut être facilement paramétré et peut supporter les caméras IP grâce à une attribution d’adresse IP à chaque caméra. Il nécessite toutefois un grand nombre de câbles et de branchement, ce qui peut en faire un appareil encombrant.

Le moniteur de contrôle 

Il s’agit d’un appareil avec écran qui permet d’accéder à ce que filme toutes les caméras. Certains modèles d’écran permettent d’afficher simultanément ce que visionnent toutes les caméras. C’est un moyen pratique de surveiller tous les coins de la maison sur un écran unique. 

 

L’application dédiée

Dans le cas où on utilise des caméras IP, il faut installer une application spéciale sur son smartphone ou sa tablette. Il devient alors possible de surveiller sa maison à distance, il suffit d’avoir une bonne connexion Internet. 

 

Pourquoi opter pour la vidéosurveillance comme système de sécurité ? 

 

Le premier avantage octroyé par la télésurveillance est l’effet dissuasif. Il est difficile de commettre un acte malveillant lorsqu’on risque d’être facilement identifié par une caméra de surveillance. D’ailleurs, les vidéos d’intrusion, de braquage ou de cambriolages peuvent être utilisées pour identifier et retrouver un suspect. Ensuite, cet appareil permet au propriétaire de sortir en toute sérénité, sans craindre de se faire cambrioler. La nuit, il peut également dormir sur ses deux oreilles, en particulier si la vidéosurveillance est combinée à un système d’alarme efficace. Enfin, avec un tel système, les assurances accordent des réductions sur leurs primes et des mensualités moins chères. 

 

Le cadre juridique de la vidéosurveillance

 

Dans un endroit public, l’installation d’un système de vidéosurveillance nécessite l’autorisation de la préfecture. Les employés et les visiteurs doivent être avisés de la présence de caméras et ces dernières sont interdites dans les sanitaires et les vestiaires. Par contre, pour une utilisation privée, nulle autorisation n’est nécessaire. Il faut toutefois prévenir les employés (nounous, aide-ménagère, jardinier) car la maison est alors leur lieu de travail et obtenir leur consentement écrit. Selon les réglementations de la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés), les vidéos enregistrées doivent être supprimées au bout d’un mois. Seules quelques personnes peuvent y avoir accès, sous peine de payer une amende assez élevée (45 000 €) et de faire un an de prison.  

Une multitude de conseils en déco, travaux, immobilier, et entretien de la maison pour vous guider au mieux et trouver de l’inspiration

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.