L’importance du diagnostic technique global

 

Le diagnostic technique global ou DTG est une étude technique qui a pour objectif de faire connaître à la copropriété la situation générale de l’immeuble. C’est une pratique obligatoire qui permet de recenser une liste des éventuels travaux à effectuer. Cependant, dans certains cas, sa réalisation nécessite l’autorisation des copropriétaires. Pour ce faire, vous devez engager un professionnel qui possède des diplômes et des compétences exigées par la loi. Découvrez ici tout ce que vous devrez savoir sur un diagnostic technique global.

 

Qu’est-ce qu’un diagnostic technique global ?

 

Crée par la loi Alur du 24 mars 2014, le diagnostic technique global est un bilan complet effectué sur un immeuble. Cela concerne l’état des lieux de la copropriété au niveau du respect de la réglementation, de la sécurité, d’écoresponsabilité ou de santé financière. Ainsi, il permet d’identifier les éventuels travaux à réaliser pour assurer le bon état du logement au cours des 10 prochaines années. Toutefois, pour que les différentes analyses se fassent dans les normes, l’idéal est de confier cette tâche à un diagnostiqueur certifié. Vous pouvez trouver ce type de professionnel de diagnostic technique global directement sur Internet. Cliquez ici pour en savoir plus sur blog.diagnostiqueurs-de-france.fr.

 

Dans quel cas le DTG est-il obligatoire ?

 

Le diagnostic technique global doit être réalisé pour tous les immeubles qui sont soumis à une procédure d’insalubrité dont l’analyse est exigée par l’administration. Ensuite, il est également obligatoire pour les immeubles qui ont plus de 10 ans et qui adoptent un régime de copropriété. C’est le cas d’un bâtiment qui vient d’être divisé en parties privatives et communes. Il convient de noter qu’en dehors de ces deux cas, le DTG n’est pas obligatoire. Néanmoins, il est possible de le réaliser en procédant à un vote effectué par toutes les copropriétés. Celui-ci se fait à la majorité simple lors de l’assemblée générale ou AG.

 

L’accord des copropriétaires pour réaliser un DTG

 

Pour procéder au vote, il est d’abord nécessaire d’inscrire la réalisation du diagnostic technique global à l’ordre du jour de l’AG. Après cela, les copropriétaires devront s’entendre sur sa réalisation et ses modalités incluant l’élaboration d’un plan, le choix du prestataire, le prix, etc. Si cette étude technique est approuvée, son exécution sera coordonnée par le syndic avec le prestataire choisi. Une fois réalisé, le DTG devra être présenté aux copropriétaires durant l’AG suivante.

 

Les informations contenues dans le DTG

 

Le diagnostic technique global doit tout d’abord présenter une analyse de l’état extérieur des différentes parties et des équipements communs. Ensuite, il doit mentionner une analyse sur les améliorations possibles concernant la gestion technique et patrimoine de l’immeuble. Puis, il doit aussi présenter un audit de performance énergétique du bâtiment qui devra être présent dans le dossier de diagnostic technique ou DTT. D’autre part, pour garantir un meilleur entretien, une liste des travaux de rénovation ainsi qu’une estimation des coûts doivent aussi y figurer.

 

Quelle est l’utilité du DTG ?

 

Le DTG permet :

  • d’identifier les sources pour optimiser la consommation d’énergie ;
  • d’évaluer les travaux afin de maintenir l’immeuble en bon état ;
  • d’éviter les situations dangereuses ;
  • d’analyser les différents risques, etc.

 

Qui réalise le DTG ?

 

Le diagnostic technique global doit être réalisé par un diagnostiqueur immobilier certifié.

 

Comment trouver un diagnostiqueur ?

Vous pouvez trouver un diagnostiqueur immobilier sur des annuaires de proximité ou en faisant une recherche sur Internet. D’ailleurs, il existe de nombreux sites vous proposant directement de commander un diagnostic technique global.

 

Comment bien le choisir ?

Pour choisir le bon diagnostiqueur, vous devez considérer certains critères. Assurez-vous qu’il dispose de compétences et de certifications professionnelles avec preuve à l’appui. Ensuite, vérifiez s’il est souscrit à une assurance responsabilité civile. Puis, contrôlez la solidité financière et la fiabilité de son entreprise. Enfin, il est important qu’il soit en mesure de réaliser le diagnostic en une seule fois. 

Une multitude de conseils en déco, travaux, immobilier, et entretien de la maison pour vous guider au mieux et trouver de l’inspiration

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.