Maison américaine : architecture, caractéristiques, on vous dit tout !

 

L’architecture américaine répond souvent à des codes similaires un peu partout dans les différents états, mais a connu beaucoup d’évolutions et de changement depuis plusieurs siècles. Elle ne se résume pas aux buildings et gratte-ciel des grandes villes telles que New York, mais présente de nombreux styles de maisons traditionnelles et de villas.

Destination prioritaire de ceux qui souhaitent vivre l’American Dream ou rêve américain, les Etats-Unis réuni tous les types d’habitation que nous pouvons voir à la télévision, mais comme on pourra le voir plus bas , possède aussi leurs maisons américaines traditionnelles.

Qu’appelle t-on maison américaine ?

S’il y a bien une caractéristique qui fait  la renommée des Etats-Unis, c’est que la majorité des maisons américaines sont grandes. Et les américains sont également fans du bois ; des grandes terrasses et des piscines. La maison de style traditionnel américaine conserve un certain style colonial, qui apporte la touche européenne du 18ème siècle.  Mais on peut voir répartis un peu partout en Amérique du Nord :

  • Les fermes et les ranches
  • Les villas de standing, pavillon et lotissement en banlieue
  • Les villas modernes en bord de mer
  • Les appartements dans les grandes villes
  • Les chalets de montagne aux grandes baies vitrées…

Et bien d’autres encore.

 

Quelles sont les caractéristiques d’une maison américaine ?

Années 1600-1950 : Style Cape Cod

Photo pinterest
  • Poteau et poutre, empreinte rectangulaire. La maison possède un design assez symétrique, avec une porte centrale comme entrée principale. Il lui manque des détails esthétiques et possède un côté fonctionnel.
  • Un étage avec un demi-étage supplémentaire sous le toit. Le plafond est très bas, et les chambres sont souvent dans des lucarnes ou sous des pignons.
  • Toit à pignon latéral, assez raide. Ils sont inclinés ainsi afin que la neige ne puisse s’y accumuler. Le plafond est bas afin de conserver plus de chaleur.
  • La Cheminée centrale répond au besoin d’un aménagement symétrique et est le point de mire dans un grand espace de vie  aux lignes très épurées.
  • Revêtement extérieur en bardeaux ou en planches à clins. Le bois est un des matériaux préférés des américains.

Peu d’ornement 1600s-1740 : La Nouvelle-Angleterre coloniale

Photo pinterest
  • Cheminée massive au centre. C’est un élément primordial de la maison de style colonial. La symétrie est toujours présente, la salle centrale sépare un nombre égal de pièces de part et d’autres. C’est le cas du style colonial Nouvelle Angleterre.
  • Deuxième étage en saillie par rapport au premier étage
  • Toit en forme de boîte à sel qui descend à l’arrière
  • Fenêtres à carreaux en losange.

L’architecture géorgienne en Amérique (c.1700-1770)

Photo pinterest

 

Au cours du XVIIIe siècle, jusqu’à la Révolution américaine, le style architectural de base (ou plus exactement les « styles ») utilisé dans les colonies anglaises d’Amérique était appelé géorgien, d’après les trois monarques anglais George I, II et III. L’architecture géorgienne américaine englobe trois styles distincts :

  • L’idiome baroque de Sir Christopher Wren (1632-1723) et de ses disciples.
  • Le style palladien de l’architecture de la Renaissance inventé par le designer Andrea Palladio (1508-80), qui a introduit les caractéristiques équilibrées et symétriques pour lesquelles les conceptions géorgiennes sont célèbres.
  • Le style néoclassique – un retour aux principes architecturaux grecs et romains – qui s’est imposé dans la seconde moitié du 18e siècle.

Les maisons de style géorgien étaient l’un des styles les plus courants au XVIIIe siècle et présentaient des détails formels et classiques que les maisons précédentes ne présentaient pas. Les maisons géorgiennes sont similaires aux maisons fédérales, bien qu’elles puissent être distinguées par :

  • Une couronne et des pilastres encadrant la porte d’entrée.
  • Des pierres d’angle ou des briques décoratives aux coins.
    des blocs décoratifs lisses comme moulures.

Vous pouvez également trouver des variations régionales avec des portes d’entrée à capot et des toits en pente entre les niveaux.

 

1625-milieu des années 1800 : Coloniale hollandaise

Photo pinterest

 

  • Des cheminées assorties de chaque côté, ou une cheminée massive en forme de berceau à l’avant, typiques du style néerlandais.
  • Avant-toit large et légèrement évasé
  • Toit en croupe avant-toit évasé.

Années 1600-milieu des années 1800 : Coloniale allemande

Photo pinterest
  • On les trouve le plus souvent à New York, en Pennsylvanie, en Ohio et au Maryland.
  • Murs de deux pieds d’épaisseur en grès.
  • Arcs en pierre renforcés au-dessus des fenêtres et des portes du premier étage.
  • Poutres taillées à la main et fixées par des chevilles en bois.
  • Colombages apparents
  • Avant-toit évasé
  • Cheminée massive en forme de berceau.

 

A quoi correspond l’architecture américaine ?

 

Colonialisme oblige , l’architecture américaine s’est fortement inspirée des éléments européens à ses tout débuts. Mais au XXème siècle, elle possède ses propres codes et styles, et parvient à influencer le monde entier. La puissance économique du pays se traduit également par des maisons imposantes et les fameux gratte-ciel qui font sa renommée. De l’architecture coloniale et victorienne en passant par le style géorgien et même néo-grec,  l’architecture américaine est riche et pour ce XXIème siècle, l’architecture verte et écologique à basse consommation énergétique commence à s’imposer pour les maisons modernes .

 

Quels sont les styles les plus répandus ?

  1. Le style cottage

photo pinterest

Les maisons de style cottage sont souvent pittoresques et confortables, privilégiant le charme et le confort à l’ornementation. Les maisons de type cottage se déclinent dans une grande variété de styles et peuvent imiter les bungalows, les maisons de style Tudor, etc.

Les caractéristiques d’une maison cottage :

  • Extérieur asymétrique
  • Généralement un étage ou un étage et demi.
    esthétique traditionnelle sans être trop rustique
  • Plans d’étage ouverts avec des halls et des portes larges

Le style de maison cottage est extrêmement polyvalent, et sa petite taille en fait une maison idéale pour les petites familles ou les maisons d’hôtes.

        2. Style fermier / maison de campagne

Photo pinterest

 

La maison de ferme américaine est un style simple et intemporel. Les maisons de ferme sont conçues pour être pratiques avant tout. Elles sont répandues dans tous les États-Unis et présentent souvent des variations régionales, comme les porches enveloppants dans le Sud.

Les maisons de ferme ont évolué avec le temps et les lieux, mais elles présentent souvent les éléments suivants :

  • Plan rectangulaire
  • De grands porches d’entrée
  • Matériaux naturels en bois et en pierre
  • Fenêtres petites et peu nombreuses
    des pièces d’entrée formelles séparées des pièces familiales.

Bien sûr, la façon la plus simple d’identifier une ferme est qu’elle est souvent située sur une grande parcelle de terre agricole.

 

               3. Style moderne

 

Photo pinterest

La conception de maisons modernes est devenue populaire au début du XXe siècle et a une grande influence sur les conceptions contemporaines d’aujourd’hui. Le cœur du design moderne se retrouve dans les éléments suivants :

  • l’utilisation de formes géométriques
  • de grandes fenêtres allant du sol au plafond
  • des lignes épurées et des toits plats
  • des plans d’étage ouverts.

Ces styles tentent d’établir un lien avec la nature grâce au minimalisme et à une conception fluide entre les espaces extérieurs et intérieurs. Les styles de maisons modernes se divisent en quelques sous-styles clés.

 

                  4. Les maisons en rondins

Les maisons en rondins étaient à l’origine de petites cabanes et étaient généralement construites comme des structures d’une seule pièce, sans clous, mais elles ont beaucoup évolué au fil des ans. Si les maisons en rondins sont le plus souvent considérées comme de petites escapades confortables, elles sont également construites pour être des maisons permanentes. Vous pouvez imaginer les maisons en rondins dans des zones rurales ou montagneuses, mais en réalité, elles peuvent être construites à peu près n’importe où, bien que le type de bois utilisé pour construire la maison varie en fonction du climat dans lequel elle est construite. Elles sont désormais modernisées pour une habitation à l’année.

 

                    5. Méditerranéenne

photo pinterest

La maison de style méditerranéen est dérivée de l’ancien style Hacienda des pays méditerranéens et les caractéristiques sont généralement les mêmes d’une maison à l’autre. De nombreuses maisons méditerranéennes ont des toits en tuiles rouges et des surfaces enduites. Vous trouverez également de nombreuses arches dans toute la maison, ainsi que des balcons de chaque côté de la maison et de nombreux détails ornementaux, comme des carreaux multicolores sur les murs, les sols et dans les zones humides. Ce style de maison est très populaire dans tout le pays, en particulier dans les régions du sud des États-Unis.

                       6. Le Tudor anglais

photo pinterest

Comme vous l’avez probablement deviné, la maison de style anglais vient d’Angleterre et c’est un beau style de maison qui est surtout connu pour ses toits à pignons multiples et ses toits abrupts, mais c’est probablement la charpente décorative à colombages qui fait qu’une Tudor anglaise se distingue le plus. On trouve beaucoup de maisons de ce style dans le Midwest et le long de la côte Est, d’où la nécessité d’avoir des toits pentus, en raison du froid et des conditions climatiques difficiles qui peuvent engendrer beaucoup de neige et de pluie.

 

Peut-on faire construire une maison de style américaine en France ?

 

Les conditions essentielles à remplir sont de posséder un grand terrain à bâtir, et d’élaborer un projet conforme au PLU (plan local d’urbanisme). Il est évident que c’est difficile , voire impossible de bâtir en plein centre-ville. Son style étant particulier comparé à l’architecture française, il va être compliqué de l’harmoniser à son environnement. Par exemple pour la construction de maison plain pied en bois traditionnelle américaine s’accompagne souvent d’un vaste jardin bien entretenu, accompagné de bromelia ou de calathea , et est rarement clôturé, alors que la façade d’entrée et la véranda donnent directement sur la rue. Le porche en bois est surélevé et on y accède souvent par des marches. Un aménagement qui n’est pas évident en France.

Cependant, ce style architecturale peut être repris dans le cadre d’un projet qui vise à représenter les Etats-Unis.

 

Pourquoi les maisons américaines sont grandes ?

 

Premièrement, la taille de la maison est un reflet du gigantisme américain. Tout y est XXL : les maisons, les portions de nourriture… Signe de richesse patrimoniale et financière, les grandes maisons octroient également un intérêt financier. Plus la maison est immense, plus l’avantage financier du propriétaire est grand, surtout s’il maîtrise et intègre les fluctuations du marché immobilier. Mais de nos jours, des études ont démontré que les dimensions de la future maison américaine idéale tendent à diminuer, pour cause de l’excès des frais d’entretien inhérents à ce type de construction avec une large superficie !

Maison américaine intérieur : quels sont les codes ?

Le style américain en matière de décoration intérieure implique généralement des caractéristiques telles qu’une grande cuisine ouverte sur la salle à manger et le salon, l’imitation de meubles haut de gamme avec des matériaux bon marché, une répartition intelligente de l’espace et une abondance de meubles.

Ces intérieurs reflètent idéalement le caractère hospitalier des habitants de Manhattan. La première association qui vient à l’esprit à propos du style américain est le salon de la série télévisée « Friends ». Cette pièce spacieuse, où les personnages principaux passaient tant de temps, servait à la fois de cuisine, de salle à manger et de lieu de repos. Dans un espace aussi libre, vous pouvez préparer le petit-déjeuner, inviter des convives à dîner ou vous asseoir confortablement sur un canapé près de la télévision.

La décoration intérieure américaine est étroitement liée au style anglais, puisque les Britanniques ont été les premiers à émigrer sur ce territoire, comme nous l’avons vu plus haut. Les intérieurs de ce style tendent généralement vers la simplicité et la polyvalence.

Salon de style américain

photo pinterest

Le salon de style américain n’a pas de couleur caractéristique. Les murs sont généralement finis avec du papier peint, complété par des panneaux en bois au bas du mur. Comme le salon est combiné avec une cuisine, il est nécessaire de zoner l’espace à l’aide de deux types de lumière.

Un canapé, deux chaises et une table basse constituent la composition centrale d’un salon. Un fauteuil à bascule ou une table basse avec des éléments en osier auront un aspect confortable. Tous les meubles principaux sont au centre, et les murs sont des tables de chevet en bois massif. Il y a des étagères à livres et à fleurs. Il y a aussi quelques accessoires.

Cuisine de style américain

photo pinterest

L’aménagement de la cuisine à l’américaine implique souvent la division de l’espace à l’aide d’arcs, de comptoirs de bar, de cloisons et de plafonds à plusieurs niveaux, ainsi que par des contrastes de couleurs.

En ce qui concerne les couleurs qui sont pertinentes dans la cuisine de ce style, une gamme de tons neutres sur les murs puis contrasté avec la couleur des portes de placard. Les teintes vives sont plutôt rares. La couleur blanche peut être vue sur les façades des armoires de cuisine également.

Pour concevoir un intérieur dans ce style, il n’est pas nécessaire d’avoir un gros budget. Vous pouvez simplement utiliser des matériaux artificiels. Si vous choisissez une bonne imitation, la cuisine aura l’air aussi luxueuse qu’avec des matériaux coûteux.

Dans la maison américaine, habituellement, un ensemble de cuisine est placé contre le mur. Mais, si l’espace le permet, vous pouvez placer la zone de travail (îlot) au centre de la pièce. Le coin repas est généralement séparé de l’intérieur de la cuisine.

photo pinterest

La cuisine-salon doit avoir un lustre central, ainsi que des spots au-dessus du plan de travail. Des accessoires tels que des rideaux, des pots de fleurs avec des fleurs, des tableaux dans des cadres en bois et des éléments de décoration en textile sont des éléments nécessaires.

 

Découvrez un quartier américain

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn